Ma visite des chutes d’Iguazu reste un des moments les plus forts de mon voyage. Plus que juste de beaux paysages, ce fut une experience très forte. On m’avait prévenue, « ce sont les plus impressionnantes du monde ». Bon, comme je n’avais jamais vu de chute de ma vie à part des minis cascades par-ci par-là alors je ne savais pas trop à quoi m’attendre. On m’avait également dit « commence par le côté brésilien, c’est le plus beau ». Pour des raisons pratiques, je n’ai pas suivi ce conseil et je le regrette un peu. Je vous expliquerai un peu plus loin les raisons.

Chutes d’Iguazu côté argentin

Ce fut une expérience incroyable (je risque sûrement d’utiliser cet adjectif tout du long de cet article, je vous prie de m’excuser par avance). Dès l’entrée du parc, qui fait très parc d’attraction un peu comme le parc Astérix, vous êtes accueilli par des coatis, ces mignons petits animaux pas farouches du tout qui sont prêt à vous mordre la main pour vous piquer votre sandwich.

Nous avons visité le parc en janvier. Je pense qu’on était un peu hors saison. Il faisait très chaud et humide et il y avait peu de touristes. Les touristes brésiliens, plus nombreux d’habitude, ont à priori délaissé le coté argentin à cause de l’inflation du pesos argentin qui rend la visite plus chère.

Nous avons commencé par faire une petite randonnée de 7 km à travers la forêt. Nous avions l’impression d’être des explorateurs seuls au monde, obliger de détruire des toiles d’araignées géantes pour continuer notre chemin. Au bout du chemin, nous sommes arrivés à notre première chute « Salto Chico ». Pour ceux qui parlent espagnol, vous comprendrez que ce n’est pas la plus grande des chutes mais elle donne un joli point de vue sur le Rio Iguazu et le Brésil est juste derrière. Nous avons pu ensuite descendre et nous baigner au pied de la chute. C’était vraiment un super souvenir.

Salto chico Iguazu

Ensuite, nous avons suivi les circuits plus classiques avec les autres touristes. Nous avons vu des paysages plus beaux les uns que les autres, nous avons été trempé par les chutes, nous riions comme des gamins, bras ouverts pour laisser l’eau nous mouiller.

chutes d'iguazu argentines

Nous avons tellement aimé la visite côté argentin que nous avons décidé de changer notre planning et de revenir le lendemain afin d’avoir la chance de voir les chutes sous un plus grand soleil (le premier jour on avait eu plusieurs averses) mais également pour pouvoir faire l’intégralité des points de vue disponible.

chutes iguazu argentine

Chutes d’Iguazu côté brésilien

L’ambiance y est complètement différente. La visite dure entre deux et trois heures. Après avoir pris un bus sur quelques kilomètres, vous suivez un chemin bétonné, faites la queue pour prendre exactement les même photos que tous les autres touristes, vous arrivez ensuite au point le plus proche des chutes, vous être trempé et vous partez.

Chutes Iguazu Bresil

Le côté brésilien offre définitivement un meilleur point de vue pour photographier les chutes car elles sont en face de vous. Le panorama est exceptionnel. On se rend compte de la grandeur de la nature, de la force des chutes et de leur immensité mais après deux jours du côté argentin, j’étais un peu déçue.

Mes conseils pour une visite des chutes d’Iguazu réussie

Commencez par le côté brésilien ! Je vous donne ce fameux conseil qu’on m’a donné et que je n’ai pas suivi mais je vais clairement vous expliquer pourquoi. Les chutes côté brésilien s’admirent, côté argentin elles se vivent et s’expérimentent. Commencer par le côté brésilien vous permet de prendre conscience de l’immensité et de la beauté de ces chutes. Le côté argentin vous permettra par la suite de vivre une expérience unique. Si c’était à refaire, je passerai une demi-journée côté brésilien puis enchaînerai sur un jour et demi côté argentin.

Si vous aimez la nature, ne passez pas à côté de la petite randonnée de 7 km et faîtes-la à l’ouverture du parc argentin. Il y a peu de monde (pour nous personne, on a rencontré quelques randonneurs seulement sur le chemin du retour), vous aurez peut-être la chance de profiter de la chute pour vous tout seul, de faire quelques rencontres d’animaux et de profiter de ce moment de calme. Terminez votre journée à la Gorge du Diable, le point le plus impressionnant. Il y a moins de monde vers 16h30.

gorge_du_diable_iguazu

Vous avez une GoPro ou n’importe quelle autre caméra étanche ? Ne l’oubliez pas, mon téléphone n’a pas supporté la visite alors qu’il était dans mon sac à main qui lui même était dans mon sac à dos qui était recouvert d’une housse imperméable et pourtant le tactile ne fonctionnait plus. Il n’a pas été mouillé mais l’humidité de l’air était trop importante.. Il a donc été en retraite quatre jours dans un sac de riz pour retrouver sa réactivité d’antan. Nous n’avons pas pu ni filmer ni photographier les coins les plus impressionnants à voir afin de ne pas abîmer notre matériel et je le regrette beaucoup. (Pendant ce temps là, notre GoPro nous attendait gentiment dans notre appart’ parisien.)

Mesdemoiselles, mesdames, n’oubliez pas votre maillot de bain ou alors évitez les T-shirts blancs sans soutifs. On est complètement trempé (au point de devoir essorer nos vêtements) et ce serait tellement dommage de ne pas vivre l’expérience à fond juste parce qu’on n’est pas habillé pour l’occasion.