Ah Venise ! La ville romantique par excellence ! Venise était la troisième et dernière étape de ma semaine de vacances. A la base, nous prévoyions un weekend romantique à Venise qui s’est transformé en visite de trois pays en une semaine (bon, ok, on n’a fait qu’une ville par pays). Je vous laisse (re)découvrir mes articles précédents concernant Zagreb et Lubiana.

Comment décrire Venise ?

Je dirai que c’est une ville atypique qui se distingue par ses petites ruelles, ses canaux et ses gondoles. C’est beaucoup plus grand que je le pensais. On s’y perd très facilement et les distances peuvent être longues à pied (surtout quand il fait très chaud). Ne comptez pas trop sur Google Maps car il a du mal à se repérer dans ces ruelles. La ville est très propre mais elle m’a semblé vide. En plein mois de juin, je me demandais où était les vénitiens. Les canaux étaient remplis de gondoles transportant des touristes. Les places les plus touristiques étaient noires de monde, mais dès qu’on s’éloignait un peu, les ruelles étaient désertes. Quand je voyage, j’aime m’échapper des sites touristiques pour m’approprier la ville en allant à la rencontre des locaux. Je n’ai pas été satisfaite sur ce point à Venise. Elle semble habitée seulement par les touristes. Ne vous méprenez pas, j’ai beaucoup aimé cette ville. Elle est magnifique et ne ressemble à aucun autre endroit. Venise saura vous éblouir grâce à son charme architectural.

Se loger à Venise

Si vous avez un peu cherché des hôtels à Venise, vous avez dû, tout comme moi, être effrayé par le coût d’une nuit. Les chambres d’hôtels sont hors de prix ! Je m’y étais prise à la dernière minute et, du coup, on avait le choix entre un hôtel moyen à 200€ la nuit ou une auberge de jeunesse qui semblait vraiment pas terrible, même sur les photos, pour 20€ la nuit. Je n’étais pas prête à mettre aussi cher et l’auberge de jeunesse miteuse ne rentrait pas dans le cadre d’un weekend en amoureux. Nous avons donc cherché des logements sur Airbnb. Nous avons trouvé un studio dans un endroit calme mais pas trop éloigné des places touristiques. Il était très propre et ne nous a coûté « que » 70€ la nuit. Autant dire que c’était un bon compromis.

Se déplacer à Venise

– Le meilleur moyen de transport à Venise reste encore vos jambes. Il est agréable de se perdre dans les rues vénitiennes (et très facile aussi). A part les îles, tout est accessible à pied. En 3 jours, nous n’avons pris le vaporetto qu’une seule fois (ce qui me permet de faire la transition avec mon deuxième moyen de transport).
– Le vaporetto : il s’agit du système de transport en commun de Venise. Ce sont des bateaux qui peuvent vous amener un peu partout dans Venise et les îles environnantes. Le coût d’un trajet est assez cher (7€) cependant, jusqu’à 29 ans, vous pouvez bénéficier du tarif « jeune ». Vous trouverez toutes les informations concernant le vaporetto ici
– La gondole : Je vous déconseille ce mode de transport pour diverses raisons. C’est extrêmement cher (80€ en moyenne) et je ne suis pas sûre que cela vous permette de découvrir Venise d’une autre façon. Le vaporetto vous balade déjà sur les larges canaux. J’avoue que je vous le déconseille sans l’avoir testé moi-même mais je voyais ces gondoles se suivre les unes après les autres et cela faisait beaucoup trop touristique à mon goût. Je vous entends déjà me dire « Mais Sophia, tu étais une touriste à Venise ! » Oui, oui, mais bon… de mon point de vue de backpackeuse, cela fait très « piège à touristes ».
– La voiture : non je déconne. Pas de voiture dans Venise ! Vous pourrez la garer à l’entrée de la ville et à partir de là, prendre le vaporetto ou vos jambes (ou les deux).

Venise en quelques photos

Fini le blabla, je vous laisse découvrir ma petite galerie photo de Venise :)